Catégorie : Jazz - Voir la liste complète de nos publications

Concert du Trio Sylvain Picard le 3 décembre 

 

 

 

 

 

 

Musiques braques et breloques sonores 

Le trio Sylvain Picard propose une soirée en compagnie des univers de John Zorn, Marc Ribot et Sylvain Picard. 

À propos du cd Airs à faire frire du Trio Sylvain Picard : 
« C'est un peu abstrait comme composition. C'est tout à fait mon genre de jazz. C'est quelqu'un qui a une touche très délicate. Il connaît très, très bien son manche de guitare. Très bon album. » 
Claude Rajotte 

Sylvain Picard - guitare 
Mathieu Descheneaux - contrebasse 
Ivan Bamford - batterie et percussions

 

Trio Sylvain Picard
Dimanche 3 décembre de 20:00 à 22:00
VV Taverna 
195, Rue de Bellechasse,
Montréal H2S 1W3

 

Wayne Shorter et Herbie Hancock écrivent une lettre ouverte à la prochaine génération d'artistes. 

À la prochaine génération d'artistes 

Nous nous trouvons dans une période trouble et imprévisible. 

Des horreurs du Bataclan, aux bouleversements en Syrie, à la tuerie de San Bernardino, nous vivons dans une époque de confusion et de douleur. En tant qu'artistes, créatrices et rêveuses de ce monde, nous vous demandons de ne pas être découragés par ce que vous voyez mais plutôt de vous servir de vos vies, et par extension de votre art, comme moyen de propagation de la paix. 

Bien qu'il soit vrai que les problèmes auxquels le monde fait face sont complexes, y répondre par la paix est simple : ça commence par soi-même. Vous n'avez pas besoin de vivre dans un pays du tiers-monde ou de travailler pour une ONG pour faire une différence. Chacun de nous a une mission qui lui est propre. Nous sommes les pièces d'un casse-tête géant et changeant, où la plus petite des actions de l’une d’elles affecte profondément chacune des autres. Vous êtes importantes, les gestes que vous posez sont importants, votre art est important. 

Nous souhaitons préciser que bien que cette lettre ait été écrite avec un auditoire artistique en tête, ses idées transcendent les classes professionnelles et s'appliquent à tous et toutes, indépendamment de la profession. 

D'abord, s'éveiller à sa propre humanité 

Nous ne sommes pas seuls. Nous n'existons pas seuls et nous ne pouvons créer seuls. Ce dont ce monde a besoin est un éveil humaniste mû par un désir d'améliorer les conditions de vie de tous et toutes; un lieu où nos actions prennent racine dans l'altruisme et la compassion. Vous ne pouvez vous cacher derrière une profession ou un instrument : vous devez être humain. Appliquez-vous à devenir aussi bon humainement que possible. Par ce processus, vous découvrirez une riche source d'inspiration prenant ses fondements dans le fait complexe et étrange de notre simple existence sur cette planète. À ce titre, la musique n'est qu'une goutte dans l'océan de la vie. 

Partez à la conquête du chemin le moins fréquenté 

Le monde a besoin de nouvelles voies. Ne vous permettez pas d'être détournée par une rhétorique bon marché, de fausses croyances et illusions dictant comment votre vie doit être vécue. C'est à vous d'être les pionniers. Que ce soit par l'exploration de nouveaux sons, rythmes et harmonies, ou par des collaborations, processus et expériences inattendues, nous vous encourageons à abandonner la répétition sous toutes ses formes et répercussions négatives. Visez à créer de nouvelles actions, musicalement comme sur le chemin de votre vie. Ne vous conformez jamais. 

Accueillir l'inconnu 

L'inconnu requiert une improvisation émergeant sur le coup ou encore un processus créatif offrant un potentiel d'expression et d'épanouissement sans pareil. Il n'y a pas de répétition générale pour la vie, car la vie elle-même est la vraie répétition. Chaque relation, obstacle, interaction, etc. est une répétition préparant à la prochaine aventure de la vie. Tout est interrelié. Tout peut servir. Rien n'est jamais perdu. Entretenir ce genre de pensée requiert du courage. Soyez courageuses et ne perdez pas votre faculté d'émerveillement et d’égard pour ce monde merveilleux qui nous entoure. 

Comprenez l'origine des obstacles 

Nous nous faisons une idée de l'échec, mais elle n'est pas vraie; c'est une illusion. Il n'y a pas de chose telle que l'échec. Ce que vous percevez comme un échec est, en fait, une nouvelle opportunité, un nouveau jeu de cartes, un nouveau canevas sur lequel créer. Dans la vie, les possibilités sont infinies. Les mots « succès » et « échec » ne sont rien de moins que des étiquettes. Chaque moment recèle une opportunité. Vous, en tant qu'être humain, n'avez pas de limite, donc il existe des possibilités infinies en toute circonstance. 

N'ayez pas peur d'interagir avec celles qui sont différentes de vous 

Le monde a besoin de plus d'interactions « un à un » entre des gens d'origines diverses dialoguant de sujets tels que l'art, la culture et l'éducation. Nos différences sont ce que nous avons en commun. Nous pouvons créer un endroit ouvert et pérenne où tous peuvent partager idées, ressources, attention [toughtfulness] et gentillesse. Nous devons créer des liens avec tout un chacun, apprendre de tout un chacun et expérimenter la vie avec tout un chacun. Nous ne pourrons jamais établir la paix sans la compréhension de la douleur résidant dans le cœur de chacun. Plus nous interagirons, plus nous réaliserons que notre humanité transcende nos différences. 

Visez à créer un dialogue libre de toute attente 

L'art sous n'importe quelle forme offre un moyen d'établir un dialogue, ce qui fait donc de l’art un outil puissant. Il est temps pour le monde de la musique de créer des histoires sonores évoquant les mystères de notre humanité. Quand nous parlons des mystères de notre humanité, nous voulons dire réfléchir et remettre en question les peurs qui nous empêchent de découvrir la source infinie de courage reposant en chacun de nous. Oui, vous avez ce qu'il faut. Oui, vous êtes importante. Oui, vous devriez continuer. 

Faites gaffe à l'égo 

L'arrogance peut se développer chez les artistes, entre autres chez celles et ceux qui croient que leur statut les rend plus importants, ou encore chez celles et ceux qui pensent qu'évoluer dans un certain milieu artistique leur permet d'exercer sur les autres une sorte de supériorité. Faites attention à l'égo : la créativité ne peut surgir quand seul l'égo est comblé. 

Travaillez vers une industrie sans frontières 

Il y a dans le domaine médical une organisation nommée Médecins sans frontières. Cet effort louable peut servir de modèle pour transcender les limites et stratégies de vieilles formules d'affaires consistant à perpétuer les anciens systèmes aux dépens des nouveaux. Nous nous adressons directement au système en place, un système qui conditionne les consommateurs à acheter les produits qu'on dicte comme étant vendables, un système où l'argent est seulement un moyen d'obtenir une fin. L'industrie de la musique est une fraction de l'industrie de la vie. Vivre selon une intégrité créatrice peut engendrer des bienfaits jamais entrevus. 

Reconnaissez la valeur de la génération précédente 

Vos aînées peuvent vous aider. Ils et elles sont une source de richesse à l'état de sagesse. Ils et elles ont traversé tempêtes et peines d'amour; laissez leurs combats devenir des lumières qui éclairent votre chemin dans le noir. Ne perdez pas de temps à répéter leurs erreurs. À la place, apprenez de ce qu'ils ont fait et catapultez-vous dans la construction progressive d'un monde meilleur pour la progéniture à venir. 

Nous souhaitons que vous viviez dans un état d'émerveillement constant 

En vieillissant, certaines parties de notre imagination ramollissent. Que ce soit causé par la tristesse, une lutte incessante, ou encore un conditionnement social, il arrive qu'en chemin l'on oublie la façon d'accéder à la source de magie inhérente à notre esprit. Ne laissez pas cette partie de votre imagination s'estomper : regardez les étoiles et imaginez l'émotion que vous auriez en tant qu'astronaute ou pilote; imaginez-vous explorant les pyramides ou le Machu Picchu; imaginez-vous volant comme un oiseau ou traversant un mur comme Superman; imaginez-vous courant avec les dinosaures ou nageant telles des créatures marines. Tout ce qui existe est le fruit de l'imagination de quelqu'un; choyez et entretenez la vôtre, et vous serez en permanence sur le précipice de la découverte. 

Vous vous demandez « comment tout ceci peut nous mener à une société paisible. » Ça commence par une visée. Votre visée a pour effet de façonner votre future et celui de celles et ceux qui vous entourent. Soyez les leaders du film de votre vie. Vous êtes la réalisatrice, la directrice et l'actrice. Soyez audacieuses et faites preuve d'une compassion incessante tout en dansant dans le voyage que représente cette existence. 
 


Traduction libre S. Picard (avril 2016)

Source : http://nesthq.com/wayne-shorter-herbie-hancock-open-letter/

Gloria a deux ans! 

Il y a deux ans, je lançais Gloria mon album de compositions le plus ambitieux à ce jour. 

En bref, Gloria est une suite jazz composée pour : 
Maxime St-Pierre - flugel/trompette 
Yannick Rieu - saxo soprano/ténor 
Guy Boisvert - contrebasse 
Sylvain Picard - guitare

Voici ce qu'en disait la critique 

« Beau vous dites, cette nouveauté confine presque au merveilleux. Faites – vous ce cadeau presque... tombé du ciel! » Christophe Rodriguez, Journal de Montréal 

« Ça coule, ça transporte, ça touche, ça atteint son but. Nous sommes avec Gloria en contact intime avec une grande œuvre. » Jacques Bérubé, Le mouton noir

« Gloria de Sylvain Picard est comme une messe très cool que l’on aura envie de célébrer pour les siècles des siècles. » Frédéric Cardin, Ici Musique 

« Si on voulait qualifier le travail du compositeur et guitariste de jazz Sylvain Picard, on pourrait parler d'audace, d'inspiration, de poésie... » Denis Dufresne, La Tribune

Il y a un an - Gloria! 

Moment de mémoire 

Il y a un aujourd'hui (le 25 septembre 2015), avait lieu le lancement de Gloria. Revenons en arrière. 

La musique de cette œuvre m'avait été commandée en 2012 par l'église du Gesù. L'objectif : composer une messe-jazz respectant la structure du rite catholique romain (c'est-à-dire : introït, kyrie, gloria, psaume, alléluia, offertoire, sanctus, agnus dei, Action de grâce, outroit [ite misa est].) Une tâche considérable, un défi de taille – un concentré de plaisir! 

Pour me faire la main, j'ai accompagné – en solo avec guitare électrique et pédales – l'eucharistie au rythme d'une fois par mois de septembre 2012 à juin 2013. Parallèlement, pendant cette période, je composais la messe en m'inspirant des lieux et de l'atmosphère des célébrations mensuelles. Ma cible : l'espace poétique de l'humain... 

Ayant carte blanche en ce qui concerne le choix des musiciens, j'en ai donc choisi qui allaient être au service de la musique. J'ai eu le plaisir de jouer avec Yannick Rieu (saxophone soprano et ténor), Maxime St-Pierre (trompette et flugelhorn) et Adrian Vedady (contrebasse et concerts). Je m'occupais de la guitare et de la direction – pas besoin de dire qu'avec des musiciens de ce calibre, y'avait pas beaucoup de directives à donner. 

La première célébration de Gloria a eu lieu le 6 juillet 2013 à l'église du Gesù. Un moment de grâce. 

Le temps flottait, comme suspendu; l'écoute était dense sous le plafond voûté; les gens, de toutes origines, communiaient entre eux et en eux; la musique se jouait de nous – « ça » se passait. 

Nous voilà en mars 2015 dans l'enceinte de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours afin d'enregistrer la galette – Adrian ayant été retenu au Moyen-Orient pour un contrat de musique, il a été remplacé à pieds levés par l'excellentissime Guy Boisvert. Nous avons fait l'enregistrement en deux jours, sous la supervision des oreilles affables de Rob « Bobby Knobs » Heaney et Mathieu Dulong. L'ami Enrique Uranga a, pour sa part, capté l'essence des émotions sur pellicule. 

Le matriçage a été réalisé par Harris Newman en juin. 

De retour en septembre 2015, le lancement s'est déroulé sous un essaim de sourires, alors que les bateaux ex-voto voguaient dans le sens du son. 

Suis pas mal content du résultat! 

« Beau vous dites, cette nouveauté confine presque au merveilleux. Faites – vous ce cadeau presque... tombé du ciel! » 
— Christophe Rodriguez – Journal de Montréal http://www.journaldemontreal.com/2015/09/22/la-messe-est-dite 

« Gloria de Sylvain Picard est comme une messe très cool que l’on aura envie de célébrer pour les siècles des siècles. » 
— Frédéric Cardin – Ici Musique    http://www.icimusique.ca/#! ecoute-integrale/sylvain-picard 

« Ça coule, ça transporte, ça touche, ça atteint son but. Nous sommes avec Gloria en contact intime avec une grande œuvre musicale, recherchée et très inspirée. » — Jacques Bérubé – Le mouton noir    http://www.moutonnoir.com/2016/01/gloria/ 

 

Quelques entrevues et topos à propos de Gloria 

Sylvain Picard a récemment accordé quelques entrevues à propos de Gloria. On peut en écouter plusieurs ici
- Quand le jazz est là avec Stanley Péan émission du 24 septembre 2015 à partir du minutage 1:24:30.
- Coco Jazz (CKVL) à partir de la 59e minute.
- Escales (CIBL) avec Michel Dupuis à partie de 1:02:00
- Midi Jazz (CKRL) avec Denys Lelièvre à partir de 1:00:00

Quelques topos
- Chronique musicale avec Mélanye Boissonnault au 15-18
- Jean-François Côté en parle sur Radio-Canada Saguenay à partir de la 11e minute.

 

Gloria - Merci! 


Merci à toi qui es venu au concert de lancement (de corps et/ou d'esprit sans exclure la possibilité d'autre chose). Vendredi dernier, dans la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, ton écoute était si affable que même les mouches étaient gênées de battre des ailes... tandis que les sourires volaient en essaim pendant que les sons défilaient en carrousel entre les bateaux ex-voto de la chapelle.

Merci d'avoir été là, à ta façon
Ému d'avoir fêté en ta généreuse, bienveillante et gripette présence
Ravi d'avoir partagé ce moment entre les crevasses du temps ensemble
Content d'avoir cueilli les fruits du silence avec toi
Imagine, après le calme suspendu dans l'œil du cyclone, un orage de fruits...

• Daniel LeBlond, s.j. pour sa confiance et la possibilité de créer cette œuvre
• Yannick Rieu, Maxime St-Pierre et Guy Boisvert pour votre générosité et votre talent : maudit que vous êtes bons !
• Adrian Vedady d'avoir contribué à établir les fondations du projet
• Robert Heaney mon « Bobby Knobs » ! pour les heures à faire de la cuisine sonore ensemble
• Mathieu Dulong et Harris Newman pour le son si bon
• Enrique Uranga, maître de l’intangible pour tes sacrées belles photos – www.uranga.ca
• Wai-Yin Kwok pour ton soucis du détail et la tournure juste en chinois traditionnel
• Senor Chuck Hobson pour ton amitié et tes corrections de mon anglais
• Bernard Thériault (Note Musik) pour ta confiance
• Annie Cantin (Outside Music) pour tes encouragements
• Simon Fauteux et Larissa Souline de SIX media marketing vous assurez rare!
• TAZ qui m’a aidé à garder le cap par vents fous
• Toute la famille et les amiEs, connuEs ou à connaître, qui ont acheté le disque en pré-vente : merci d’y avoir cru ! Vous m’avez donné de l’énergie
• L’équipe de la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours : Diane, Line, Sébastien et Félix
• Merci à la La Face Cachée de la Pomme pour les Bulles de Neige (cidre mousseux) et le Neige (cidre de glace) - www.lafacecachee.com